Il y a quelques temps, Tatiana, une amie chanteuse, m'a fait découvrir la soprano allemande Simone Kermès.
Je ne la connaissais pas du tout, ni même de nom, et effectivement elle est assez hallucinante !!! Je trouve que c'est une magnifique artiste, j'adore ses interprétations hors normes, pas du tout guindées, finalement très rock'n'roll ! 
Il y a un petit côté à la Cecilia Bartoli, ce qui finalement est cohérent vu qu'elles sont chez le même agent !
 
Je comprends qu'on puisse être un peu "choqué" au premier abord, mais perso je trouve que cela fait tellement de bien de voir des versions un peu plus actuelles, tout en restant magnifiquement bien chantées ! Je pense même que pour certains compositeurs c'est beaucoup plus dans le respect de l'esprit avec lequel il l'avait écrit, c'est "l'embourgeoisement" de l'accès à la musique classique qui lui donne ce côté élitiste, et non la musique en elle-même qui est comme cela ! 
En effet, je doute que Moussorgsky par exemple ait écrit sa musique à destination d'une classe sociale élevée ...!
 
Ainsi, au fil de mes pérégrinations sur YouTube, j'ai vu une interview de Simone Kermès réalisée par Mezzo (ici!), et à la question "Quelle personnalité vous influence le plus ?", OMG le choc lol !!! 
En effet, sa réponse a été ..... Rammstein !!!!
(Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas ce groupe, un petit extrait , attention les oreilles !)
Je dois dire que je m'attendais à tout sauf ça, même si avec le recul ce n'ait finalement pas si étonnant ! 
 
J'ai trouvé cela tellement juste lorsqu'elle dit que les artistes classiques devraient s'inspirer parfois plus des musiciens actuels, il y a tellement un fossé entre le milieu du classique et celui de l'actuel que cela en est presque parfois malsain, finalement on fait tous de la musique, point barre !
Pour la petite anecdote : Gershwin vint à Vienne pour découvrir la musique européenne et partager avec les compositeurs de l'époque, à une soirée il rencontra Berg qui donnait en concert sa "Suite Lyrique" ; Gershwin était tellement admiratif qu'il n'osait plus présenter son œuvre. Finalement, il céda à regrets et joua "Rhapsody in Blue" (à vérifier pour l'œuvre j'ai un petit doute!), et là Berg lui dit sévèrement : "Monsieur Gershwin, la musique est la musique, point.". (Il devait être sympa Berg mais pas très fun quand même ...)
 
Je pense que notamment au niveau du "feeling", comme Simone Kermès le dit, il y a une énorme énergie dont on pourrait plus s'inspirer en tant que musicien classique, et qui de surcroît permettrait de dépoussiérer un peu la musique classique !
Par exemple, quand on jouait souvent avec le duo Lorelei, plein d'amis pas du tout amateurs de classique étaient très étonnés car ils s'attendaient à quelque chose de beaucoup plus guindé, et finalement contre toute attente ils adoraient et revenaient nous voir (de leur plein gré cette fois) car c'était bien loin de l'image traditionnel que l'on peut avoir de cette musique là !
 
Du tout, cela m'a fait tellement plaisir de voir une artiste aussi reconnue avoir un tel propos, car personnellement des fois je me sens un peu extraterrestre parmi les autres musiciens classiques à avoir autant d'intérêt pour la musique actuelle et finalement si "peu" pour le classique.
C'est vrai, chez moi je n'écoute pas tellement de classique, d'une part parce qu'il est vrai je pense qu'il faut des fois pouvoir se plonger dedans, et pas écouter cela en faisant la vaisselle ou la cuisine sinon on perd un grand intérêt de l'œuvre. Mais finalement au moment où je vous écris cela je me dis que c'est pareil pour certains disques actuels. À mon avis "OK Computer" de Radiohead est une œuvre tellement dense que le mettre en fond ne permet pas de comprendre toute la richesse des morceaux, à chaque fois que à je le réécoute j'entends de nouvelles choses c'est incroyable !
 
Par contre, il y a en effet en musique actuelle plus d'œuvres très "directes" qu'en classique, où l'on perçoit du coup assez rapidement l'énergie et le message (premier exemple qui me vient : Nirvana, typiquement !), mais je ne vois pas du tout au nom de quoi cela serait "inférieur" ou moins intéressant !
Effectivement, "solfègiquement" c'est moins complexe, c'est sûr, mais quelle efficacité, quel feeling, quel énergie ! :-)
Et c'est là que nous, petits musiciens classiques, nous pouvons nous inspirer de cela ! 
De voir comment des gens qui n'ont pas forcément un niveau de tueur dans leur instrument ou la capacité à analyser en un clin d'oeil des œuvres de Schönberg, arrivent à créer ou interpréter des chefs d'œuvres !
Pour finir, c'est comme le cycle des "Poèmes de Marie Stuart" de Schumann (j'essaierais de faire un article dessus à l'occasion !) : c'est très dépouillé, musicalement il n'y a quasiment rien, mais est-ce vraiment nécessaire d'en faire plus ?
 
 
apocalyptica-toronto-03